Les épices sont d’une grande importance dans la cuisine indienne. Beaucoup de plats en sauce sont faits à base de masala, un mélange d’épices qui caractérise chaque recette et qu’on nomme souvent curry ou cari(en fait, le mot « curry » découle d’un mot tamoul signifiant « sauce », « accompagnement pour le riz[2]) ».

Parmi les épices utilisées :

Ces épices sont souvent utilisées sous forme de mélange (masala), par exemple :

  • garam masala, contenant de la cardamome, de la cannelle et du clou de girofle comme base, avec des variantes régionales, il sert à préparer certains plats végétariens et carnés ;
  • pânch phoran, à base de moutarde en graines, de cumin, de fenugrec, d’anis et de nigelle, pour des plats végétariens et de poisson à la bengalie, à l’huile de moutarde.

Parmi les autres ingrédients : les noix de cajou, la noix de coco, le lait de coco, les pistaches, l’ail, l’oignon, les amandes, la grenade en graines séchées, la menthe, l’eau de rose, le sésame en graines.

La cuisine non-végétarienne comprend surtout du poulet, du mouton, du poisson. En raison des interdits religieux, le bœuf et le porcsont peu cuisinés.